On a bien fêté les 50 ans du centre !

Le samedi 11 juin 2022, l’association CLEFS a fêté ses 50 ans. Près de 200 personnes étaient présentes sur l’ensemble de l’après-midi. Le programme des animations proposées était riche et varié : démonstration de danse en ligne, exposition des réalisations des ateliers art plastique et couture. 3 vélos elliptiques permettaient de faire le tour de l’intercommunalité. Si les pédaleurs ont réussi à cumuler 71 km, il en manquait un peu pour faire la boucle virtuelle de la frontière intercommunale d’Ardèche Rhône Coiron. Le comité de quartier du Roury a invité à faire une courte balade commentée du quartier.


2 grandes cantatrices (Malika Bellaribi Le Moal et Mathilde Furois) ont fait découvrir l’opéra et plusieurs personnes se sont déjà montré intéressées pour participer au chœur de la Belle Hélène (Offenbach).


Plusieurs propositions étaient faites aux plus jeunes : jeux en bois installés sur la place Jean Moulin et dans le patio, où l’on pouvait admirer le joli ombrage crocheté par les « Créalaines », jeu de piste avec Médiacom, lectures et contes par les bibliothécaires. Les jeunes se sont initiés au graff avec Ismaël, pour relooker l’entrée du bâtiment...


L’Assemblée générale a commencé en chanson, les permanents du centre ayant parodié la chanson c’est la fête de Michel Fugain, qui date justement de 1972. Les rapports moral, d’activité et financier 2021 ont été approuvés après avoir été présenté par chacune des trois coprésidentes : Denise Roqueplan a rappelé que « l'investissement humain est le cœur de notre association et que chacun et chacune peut s'investir pour la réussite d'un projet, d'une action. (...) Les 3 orientations de notre projet social en découlent et nous impliquent pour rendre possible un avenir encore plus solidaire : Ensemble pour mieux vivre, Accompagner et soutenir, Autonomie et pouvoir d'agir. » Solange Méjean a enchaîné en rendant compte de l’activité 2021. Le rapport d’activité retrace les éléments importants de l’année mais également l’histoire du centre socioculturel, commencée en 1971-1972. A l’extérieur, cette frise historique mettait en perspectives les évolutions du centre au regard des changements dans la société. Pour le rapport financier, Stéphanie Gosset a innové, avec l’appui de Christine Charbonnier, la directrice : présentation des charges 2021 avec des jeux de construction montrant le poids respectif dans le budget des domaines d’activité. Des logos empilés montraient ensuite la contribution des différents financeurs. Le résultat positif a été affecté majoritairement à de l’investissement (acheter un camion aménagé et renouveler du mobilier et matériel informatique). 23 % iront compléter le budget du projet ARCopéra 2022-2023.


Des musiciens ardéchois, rassemblés par le groupe de danses populaires ont prolongé la fête, joyeuse et ludique, avec un bal folklorique. La mixité s’était invitée partout, signe de réussite pour le centre socioculturel dont l’accueil est sans condition. C’était un vrai plaisir de voir danser et rire ensemble des jeunes et des seniors, des salariés des débuts et d’aujourd’hui, des mineurs isolés d’Afrique noire et des élus du Teil ou de Raunheim, sans oublier les résidents de

l’Etoile du Berger. Le buffet était, comme souvent, pantagruélique et fait maison, par la bonne marmite, soutenue par des participants de plusieurs ateliers ou partenaires (Médiacom, le Phare, Mayesha espoir). Un très bel anniversaire !